Sciences de l'Ingénieur et Simulation

10 juin 2018

Science et Cinéma (biopics)

Hedy Lamarr : actrice et inventrice (1914-2000)

Posté par SCING_SIM à 19:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


08 juin 2018

Pôles de Compétitivité (FUI25)

Le résultat du FUI25 a été proclamé (seulement 43 projets soutenus par un peu moins de 2 pôles en moyenne, pour une aide totale de 65 M€ - soit une moyenne de 1,5 M€ par projet - sur 145 présentés et labellisés par les pôles) : une nouvelle occasion de se poser la question de la réussite des pôles. Il y a plusieurs manière d'observer cette réussite : projets déposés, projets soutenus, aides obtenues, budget total, résultats en termes d'innovation ou d'emplois créés.

Voici un bilan qui concerne certains pôles (toujours orientés industrie manufacturière) prenant en compte le nombre de projets aidés soutenus par les pôles (quelle que soit la position du pôle). Un autre classement pourrait ne tenir compte que des pôles soutenant les projets en première position (à l'origine pour les 3 premiers appels, les projets n'étaient soutenus que par un seul pôle).

Certains pôles ont changé de nom: LUTB est devenu CARA, Pôle Nucléaire Bourgogne est devenu Nuclear Valley, Route des Lasers & des Hyperfréquences est devenu ALPHA-RLH

Pour ce FUI25, MINALOGIC a 8 projets (=FUI24) soutenus, suivi par les pôles SYSTEMATIC (<FUI24) et Aerospace Valley (>FUI24) avec 6 projets puis AXELERA avec 4 projets, puis ASTECH, Cap Digital, Images et Réseaux, Véhicules du futur et SAFE Cluster (ex-Pégase+Risques) avec 3 projets, autant dire que les autres se partagent les miettes (4 projets si les comptes sont justes)! On représentera un bilan complet à l'occasion du FUI26 (si les petits cochons ne le mangent pas). 

17 (sur 43) projets sont soutenus par un seul pôle, 2 sont soutenus par 4 pôles (la coopération entre pôles est mise en avant).

On va essayer de pister les quelques projets qui pourraient être dans notre domaine

CALM-AA (CiblAge des sources par voie Logicielle et Méthodes inverses pour l’AéroAcoustique) (Minalogic, ASTECH)

  • Outils pour la convergence des approches de simulations numériques et d’essais expérimentaux lors de travaux sur la réduction de bruit aéroacoustique
  • INSA Lyon

EssenTiAl [dEveloppements Industriels des intermétalliques TiAl produits par SPS (Spark Plasma Sintering)] (ASTECH, Materalia, Nuclear Valley, Véhicules du Futur)

  • Développement d’une filière d’approvisionnement et de fabrication de pièces performantes pour la mise en oeuvre et la montée en maturité d’alliages TiAl avancés.

FabAddSilicone (Elastopôle)

MOR_DICUS (Systematic, Fibres Energivie)

  • Réaliser des solutions logicielles utilisant la réduction de modèle pour développer le business des PME/ETI
  • EDF R&D et Partenaires : SAFRAN, EDF, CADLM, Bertin Technologies, PHIMECA, Transvalor, ESI/SCILAB, UPMC-Sorbonne Université, École des Mines de Paris, Université de Strasbourg

 

 

Posté par SCING_SIM à 14:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

02 juin 2018

Histoire d'ABAQUS

Les points clés : les travaux de Marçal, un "architecte de génie" Hibbitt, appel d'offre de l'US Air Force, travail d'équipe, l'intuition du non linéaire

1968

1971

  • Création de Marc Analysis par P. Marçal et D. Hibbitt. Erik Paul Sorensen intègre le groupe avant de commencer une thèse sur la mécanique de la rupture (Some numerical studies of stable crack growth soutenue en 1977 sous la direction de James Robert Rice) et de travailler pour General Motors
  • Bengt I. Karlsson qui travaille chez CDC à Stockholm rejoint le groupe au moment où P. Marçal souhaite se consacrer à de nouvelles activités
  • Hibbitt et Karlsson décide de continuer à investir dans ce nouveau projet non dans un garage mais dans la salle à manger du couple Hibbitt (Susan et David)

1972

  • 1er version de MARC

1978 

  • Lancement de la société ABAQUS le 1er février comme l'indique le premier logo de la société : un boulier (Abacus) montrant les chiffres 0201001978 (pour la lecture, voir ce lien: il s'agit d'un boulier de base alternée).
  • Un contrat avec Hanford permet de recruter P. Sorensen et la société devient HKS (Hibbitt, Karlsson, Sorensen). La première version est développée en 3 mois (15000 instructions Fortran) avec 4 éléments finis (poutre, gap, barre et SPHEX) en fluage, dilatation thermique
  • Un autre contrat avec Exxon permet de développer ABAQUS/Aqua (avec J.F. Mc Namara et J.P. Gilroy) pour le calcul hydromécanique des structures immergées ou offshore (risers, pipelines...)

1984

  • ABAQUS/EPGEN–A general purpose finite element code with emphasis on nonlinear applications - H.D. Hibbitt, Structural Integrity Research of the Electric Power Research Institute (EPRI), Pages 271–297. Le code s'est appelé ABAQUS/ND (Non Linear Dynamics)

1987

  • Lancement de ABAQUS/Post puis de ABAQUS/CAE (Complete Abaqus Environment)
  • Développement de ABAQUS/Explicit par Lee M. Taylor et Dennis P. Flanagan (co-développeurs de PRONTO au laboratoire de Sandia)

1992

  • 1e version de ABAQUS/Explicit en 1992

1998

  • Lancement de ABAQUS/Viewer

2001

  • D. Hibbitt part à la retraite

2002

  • B. Karlsson et P. Sorensen partent à la retraite. HKS Inc. devient ABAQUS Inc.

2005

  • ABAQUS devient Abaqus
  • Dassault Systèmes achète ABAQUS pour former SIMULIA pour 413 M$

Ce sera donc maintenant l'histoire de SIMULIA

 

Posté par SCING_SIM à 13:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21 mai 2018

Histoire de NASTRAN

Avec Histoire de... (un bon souvenir) nous commençons une série sur l'historique des grands codes de simulation (en débutant par NASTRAN) en faisant appel à la mémoire, à un certain nombre de documents accumulés depuis plus de 40 ans mais aussi à des contributions de lecteurs (dates, infos, liens...) que je me ferai un plaisir d'ajouter.

Les points clés : le premier, appel d'offre de la NASA, travail d'équipe, la rencontre MacNeal-Schwendler

1963

  • „The MacNeal-Schwendler Corporation“ est créé par Richard MacNeal, Robert (Bob) G. Schwendler, Arlyn F. Winemiller, Brad Millikan. A cette époque, MSC développe un programme de simulation pour ordinateur analogique : SADSAM (Structural Analysis by Digital S(t)imulation of Analog Methods) dont le développement sera poursuivi par Hughes et MacDonnell Douglas sous le nom de DART (Dynamics Analysis Research Tool) jusqu'en 1990.

1964

  • NASA souhaite un code unique pour ses analyses de structures. Il n'y a aucun système commercial: ASKA (qui deviendra PERMAS) sera développé en Allemagne par le Professeur Argyris (1ere version en 1968) et STARDYNE par le Professeur Richard Rosen aux Etats-Unis (Mechanics Research, Inc. & UCLA)

1965

  • Appel d'offres pour le développement d'un code utilisant les formulations déplacement et force pour l'analyse statique et dynamique des structures. MSC s'associe avec Martin Company (après avoir essayé en vain avec Lockheed et IBM) et le consortium est sélectionné

1966

  • Début du projet: MSC développe la méthode des déplacements, CSC (Computer Science Corporation) est chargé de l'architecture du programme et Martin Company s'occupe des possibilités graphiques. La communication se fait par FMMS (Functional Module Mathematical Specification)

1967

1970

  • NASA arrête de soutenir NASTRAN. Le groupe de Thomas Butler est dissous, Thomas quittera la NASA un an plus tard. NASTRAN devient un code libre (encore aujourd'hui, avis aux amateurs), disponible par l'intermédiaire de COSMIC - Computer Software Management and Information Center - dépendant de l'Université de Géorgie (1,750 USD). MSC garde le code source. MSC maintient NASTRAN et développe de nouvelles possibilités sous le nom de COSMIC (jusqu'en 1976)

1971

  • Nouvelle version de MSC/NASTRAN, l'origine est le code libre de la NASA, toujours par l'intermédiaire de COSMIC. ET pendant ce temps,  développement d'ANSYS (John Swanson), de MARC (Pedro Marcal), de SESAM 69 (Olav Egeland, Per O.Araldsen - Norske Veritas), de SAP (Berkeley Universtity) et de STARDYNE (véritable concurrent avec le support du réseau Cybernet CDC) mais aussi d'autres versions de NASTRAN : UAI/NASTRAN (1972, Universal Analytics Inc., Tony Capelli), CSA/NASTRAN (1984, Computerized Structural Analysis & Research Corp) (Version "étendue" de COSMIC NASTRAN)

1973

  • MSC ouvre un bureau en Europe (Munich) avec Léonard Peterson

1976

  • MSC ouvre un bureau en Asie (Tokyo) avec H. Watanabe

1983

  • Joseph Gloudeman devient Président (puis CEO en 1985)

1989

  • Développement de MSC/EMAS par Bruce E. MacNeal (le fils de Richard)

1990

  • Noran Engineering, Inc. développe une version sur "micro-ordinateur" : NEI Nastran PC inclut dans Autodesk en 2015

1991

  • Nouvelle version de Dytran basé sur PISCES 2DELK (code 2D, développé par Physics International acquis en 1989).
  • MacNeal redevient CEO

1992

  • Acquisition de PDA (Patran, P/Thermal, Mvision) - Prototype Development Associate, 1972

1996

  • Tom Curry CEO (ex-président de PDA)

1998

  • Franck Perna CEO

1999

  • Acquisition de MARC Analysis Research Corporation (Marc développé par Pedro Vicente Marçal et David Hibbitt, et Mentat).
  • MSC devient MSC.Software Corp.
  • Acquisition de CSAR et UAI (CSA/NASTRAN, UAI/NASTRAN)

2001

  • Suite au rachat de CSAR et UAi, MSC est attaqué pour situation de monopole (autour de NASTRAN) par FTC 

2002

  • En acquérant UAI et CSAR, MSC empèche toute concurrence. MSC doit donner le source à une compagnie ce qui sera fait en 2003
  • Acquisition de  Mechanical Dynamics, Inc., éditeur du logiciel de cinématique Adams (acronym of Automated Dynamic Analysis of Mechanical Systems) développé à l'Université de Michigan sous le nom de DRAM (Dynamic Response of Articulated Machinery) par le Pr Milton Chace et du logiciel EASY 5 développé par BOEING Computer Services (J. Pearson)

2003

  • A la suite UGS, filiale d'EDS (racheté en 2007 par SIEMENS) obtient le source pour créer NX Nastran
  • La NASA estime la valeur de NASTRAN envers la société civile à plus de 10 milliards de dollars.

2005 

  • William Weyand CEO

2011

  • Dominic Gallello CEO
  • Acquisition de FFT, société belge créée en 1998 par Jean-Pierre Coyette and Jean-Louis Migeot (Actran - ACoustic TRANsmission) pour compléter le portfolio acoustique.
  • MSC Software Corp (en perdant le point)

2012

  • Acquisition de e-Xstream, société belge créée en 2003 par Roger Assaker et Issam Doghri (DIGIMAT)

2014

  • Un jury du Tribunal du District Est du Michigan a reconnu que la société Altair Engineering avait délibérément et intentionnellement dérobé des secrets industriels appartenant à MSC Software pour les utiliser dans son logiciel MotionSolve®. Le jury a condamné Altair à verser une somme de 26.1 millions de dollars à MSC Software pour détournement de secrets industriels

2015

  • Acquisition de FEMUTEC, société allemande (devenu SIMUFACT en 2008) créée par Michael Wohlmuth et le Dr. Hendrik Schafstall en 1995

2017

  • Acquisition de VIRES Simulationstechnologie GmbH fondée en 1996 par Marius Dupuis, Karl Wunibald et . 
  • Paolo Guglielmini CEO.
  • Acquisition par la société suédoise HEXAGON pour 834 M$.

2018

  • Décès de R.H. MacNeal

Posté par SCING_SIM à 17:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

12 mai 2018

Décès du Professeur Michel A. Combarnous

Michel était spécialiste des écoulements et transferts en milieux poreux, notamment ceux rencontrés en génie pétrolier (il a commencé sa carrière en 1964 comme stagiaire à l'IFP où il est resté jusqu'au mitan des 70, après ses études à l'ENSPM). Il a également abordé les problèmes liés à l'énergétique et l'environnement à l'échelle de la planète. J'ai "travaillé" avec Michel autour des années 2000 quand le Pr Jean Coirier avait fédéré une petite équipe dans le cadre de l'AFM pour rédiger une sorte de "Dictionnaire des Mécaniciens" dont je n'ai pas retrouvé trace sur le site de l'AFM ! Wikipédia (créé en 2001) a dû nous couper l'herbe sous les pieds. Il a dirigé une quarantaine de thèses

24 août 1940 : Naissance à Alger

1962 : Ecole Polytechnique

1965 : ENSPM

1970 : Doctorat ès Sciences Physiques "Convection naturelle et convection mixte en milieu poreux" (sous la direction de E. A. Brun -31/12/1898-4/11/1979) Paris VI  

1973 : Maître de Conférences à l'Université de Bordeaux I

1978 : Membre Correspondant de l'Académie des Sciences

1980 : Directeur Scientifique du département SPI (CNRS) jusqu'en 1985 

1984 : Président de l'ADERAAssociation pour le Développement de l'Enseignement et des Recherches auprès des universités, des centres de recherches et des entreprises d'Aquitaine - (jusqu'en 1987)

1985 : Professeur à l'Université de Bordeaux I. Président du Conseil scientifique du 7e CFM (Bordeaux)

1991 : Officier de l'Ordre du Mérite. Directeur de la Recherche à l'ENSAM jusqu'en 1996

1996 : Président de l'Université Bordeaux I jusqu'en 2001.

1997 : Président du HCM jusqu'en 2003 succédant au Pr P. Germain

2000 : Membre fondateur de l'Académie des Technologies (membre de l'ancêtre CADAS depuis 1992)

2002: Officier de la Légion d'Honneur (Chevalier en 1982)

2004 : Président de l'AFM (succédant à Ch. Sayettat) jusqu'en 2006. Création du laboratoire TREFLE

2005 : Professeur à l'ENIG (Gabès) jusqu'en 2011

2010 : Commandeur des Palmes Académiques (Officier en 1995, Chevalier en 1990)

10 mai 2018 : Décès à Mérignac

17 mai 2018 : Obsèques au crématorium de Mérignac

Prix

Publications

Un choix parmi ses 75 publications scientifiques (et des centaines d'autres plus institutionnelles)

Ouvrages 

Hommages 

Michel Combarnous était un homme brillant, visionnaire et doté d’une grande humilité. Son humanité et sa disponibilité étaient appréciées de tous.

  • INRIA dont il a présidé le Conseil Scientifique de 1996 à 1998

Celles et ceux qui ont eu le plaisir de le croiser ont pu apprécier ses grandes qualités tant scientifiques qu'humaines, notamment son énergie communicative et garderont une belle image de Michel Combarnous

Personnage à inertie modeste, pétillant, entreprenant, aimable, il avait toujours un projet « sous le coude ». Reste aujourd’hui une mémoire vive d’un être d’exception.

A toi Michel notre grand respect et toute notre affection. Salut et fraternité !

Il était l’un des plus ardents défenseurs des sciences pour [le rédacteur du blog aurait préféré de] l’ingénieur sur les plans académique, institutionnel et industriel

Michel Combarnous had a brilliant mind, and we will miss his pedagogical skills, humour, humility and wisdom.

Toute la communauté est donc attristée de voir partir un collègue brillant, actif, dévoué. Il nous manquera, c’est sûr

Nos pensées vont à son épouse Nicole, ses 4 enfants François, Anne, Pierre et Catherine ainsi qu'à ses nombreux petits-enfants

Posté par SCING_SIM à 10:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


07 mai 2018

Décès du Professeur Julian H. Driver (à compléter)

Julian H. Driver (-3 mai 2018) était directeur de recherches au Centre Science des matériaux et des structures de l'Ecole des Mines de Saint-Etienne et Professeur à l'Ecole, où il a consacré ses recherches à l'étude des évolutions microstructurales des alliages d’aluminium en cours de déformation, en particulier à chaud. Il a dirigé une trentaine de thèses.

Il avait fait ses études à l'Université de Cambridge. PhD sous la direction de Roger D. Doherty. Il a été Conseiller Technique à la Délégation Régionale de la Recherche et de la Technologie

Ouvrage

Dernière publication

  • The influence of deformation texture on nucleation and growth of cube grains during primary recrystallization of AA1050 alloy (Acta Materialia Volume 129, 1 May 2017, Pages 378-387) avec M. M. Miszczyk, H. Paul, J. Poplewska

Nos pensées vont à son épouse Claire Maurice (chercheuse au Laboratoire Georges Friedel) et à ses deux enfants

Posté par SCING_SIM à 09:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 avril 2018

Distinctions pour la mécanique numérique (française) - 2018

C'était (ou pas!) un secret de polichinelle. A l'occasion du 13e WCCM 2018 (et sans doute en prévision du WCCM 2020 à Paris) à New York, quatre importants prix seront décernés à nos amis.

  1. Pierre Ladevèzemédaille Gauss-Newton, en reconnaissance pour son dévouement à la recherche, ses contributions majeures et son rayonnement international. Pierre est professeur émérite à l'ENS Paris-Saclay. Il est le premier français à recevoir cet honneur depuis 1986. Il est chevalier de la Légion d'honneur, officier des Palmes Académiques, membre étranger de l'académie italienne des sciences Accademia Galileiana. Il est enfin éditeur en chef de la revue AMSES.
  2. Francisco Chinesta (Soria) : médaille IACM O.C. Zienkiewicz, décernée en récompense de ses contributions majeures dans le domaine de la mécanique numérique. Francisco (Paco) est professeur à Arts et Métiers ParisTech, chevalier de l'Ordre du Mérite (mai 2015) et Membre Correspondant de l'Académie royale des sciences de l’ingénierie d’Espagne. Il est le président actuel du CSMA (qui porte la réalisation du projet WCCM 2020) et a reçu le prix ESAFORM (2000), le prix Maurice Couette du GFR (2008)
  3. Christian SoizeIACM Award Computational Mechanics, décerné en récompense de contributions importantes dans le domaine de la mécanique des structures et des fluides. Christian est professeur émérite à l'Université de Paris-Est à Marne-la-Vallée. Il est chevalier des Palmes Académiques et chevalier de l'Ordre du Mérite (novembre 2015)
  4. Julien Yvonnetprix John Argyris qui met à l'honneur de jeunes scientifiques talentueux. Julien est professeur à l'Université de Paris-Est à Marne-la-Vallée. Il est le 2e jeune chercheur français en 20 ans à recevoir cette distinction. Il sera président du 14e congrès du CSMA en mai 2019.

Rendez-vous fin juillet à New York. Mais au fait, qui étaient Gauss, Newton, Zienkiewicz, Argyris, Couette ?

Posté par SCING_SIM à 08:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 avril 2018

Décès du Professeur Jean-Claude Gélin

J'ai connu Jean-Claude au début des années 1980 quand il est arrivé à Valenciennes. Nous y allions souvent, ils (avec le professeur Y. Ravalard) venaient souvent à Paris. Nous avions (avec quelques français) passé une belle semaine au 4th World Congress en septembre 1984 à Interlaken. Je l'ai vu pour la dernière fois à Besançon en 2011 à l'occasion du 20e Congrès Français de Mécanique. Evidemment les cours IPSI nous ont réunis plus d'une fois dans cet intervalle (même s'il était déjà très occupé). C'était un chercheur très brillant (et ça va souvent de pair, très gentil) et à cette époque, réservé. Il a dirigé une quarantaine de thèses.

24 février 1953 : Naissance à Cluny

1977 : Ingénieur des Arts et Métiers

1978 : Agrégé de Génie Mécanique (1er). Professeur agrégé au lycée Gustave Eiffel de Cachan

1979 : Professeur agrégé à l'ENSIMEV à Valenciennes

1980 : Maître Assistant à l’IUT du Creusot

1980 : Docteur-Ingénieur "Contribution à la détermination des lois d'écoulement et limites de ductilité des métaux par essai de compression"

1982 à 1987 : Maître Assistant puis Maître de Conférences à l’Université de Valenciennes et chercheur au Laboratoire de Génie Mécanique (LGM).

1985 : Docteur ès Sciences "Modèles numériques et expérimentaux en grandes déformations plastiques et endommagement de rupture ductile" (sous la direction du Pr A. Moisan et du Pr J. Oudin, le jury étant présidé par le Pr R. Siestrunck)

1987 : Professeur des Universités à l’Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieurs en Mécanique et Microtechniques (ENSMM) de Besançon et chercheur au laboratoire de Mécanique Appliquée Raymond Chaléat ()

1989 : Cours IPSI ; Modèles et méthodes numériques en grandes déformations plastiques, (avec M. Brunet et J. Oudin).

1994 : Cours IPSI : Modèles et méthodes numériques pour l’endommagement et la rupture des matériaux, (avec R. Charlier et J.M. Roelandt).

1998 : Directeur de l’Ecole nationale supérieure de mécanique et des microtechniques de Besançon jusqu'en 2008

1999 : Cours IPSI ; Mise en Forme des Matériaux, Paris, 19-22 Janvier 1999, (avec J.F. Agassant, J.C. Boyer et M. Brunet). Organisateur du Numisheet'99 avec Ph. Picart

2008 : Colloque Mecamat Aussois "Procédés de transformation des matériaux de structure"

2015 : “Tian Fu Friendship Award” remis par le gouvernement chinois de la Province du Sichuan

27 mars 2018 : Décès à Besançon

31 mars 2018 : Obsèques et inhumation à Jalogny

Publications

Comment choisir dans tant de publications? Les plus citées, les plus récentes, les solitaires, les plus collaboratives...?

Ouvrages

Professeur reconnu et respecté, auteur de nombreuses  (plus de 500) publications dans des revues scientifiques, il laisse à l’ENSMM le souvenir d’un directeur « visionnaire ». 

Jean-Claude a durant toute sa carrière fait preuve d’un engagement exemplaire dans toutes les missions de l’enseignement supérieur et de la recherche, sa vision, sa rigueur scientifique et sa puissance de travail ont été un modèle pour nombre d’entre nous. Ph. Picart & Th. Barrière (AFM-mai 2018)

Nos pensées vont à son épouse Catherine, à leurs deux enfants Vincent et Simon ainsi qu'à leur petite fille Naomi

Posté par SCING_SIM à 15:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 mars 2018

Médailles du CNRS 2018

La Médaille d'argent du CNRS  (représentant Cuvier, Ampère et Lavoisier) distingue un chercheur pour l'originalité, la qualité et l'importance de ses travaux, reconnus sur le plan national et international. Les années précédentes, Philippe Coussot, Nicolas Moes, Samuel Forest, Yves Bréchet, Stéphane Roux, François Hild, Lydéric Bocquet ont fait partie des lauréats. Je ne parle que de notre domaine! 

Cette année la médaille récompense 11 chercheurs (chercheuses) dont je retiens 2 noms :

Anne-Christine Hladky-Hennion effectue ses recherches à l'Institut d’Electronique, de Micro-électronique et de Nanotechnologie (IEMN) où elle est Directrice de Recherche. Elle est experte en métamatériaux acoustiques.

Olivier Pouliquen (médaille de bronze en 2001) effectue ses recherches à l'Institut universitaire des systèmes thermiques industriels (IUSTI) où il est Directeur de Recherche.  Déjà récompensé par le prix Euromech-fluides en 2012, le prix Louis Ancel de la SFP en 2013 et le prix Mergier-Bourdeix en 2017 de l'Académie des Sciences. Il est une référence pour ses travaux dans le domaine de la compréhension des écoulements granulaires.

La Médaille de bronze du CNRS  (représentant Cuvier, Ampère et Lavoisier) distingue un chercheur pour un premier travail, qui fait de lui un spécialiste de talent dans son domaine. Cette récompense représente un encouragement du CNRS à poursuivre des recherches bien engagées et déjà fécondes. Les années précédentes,  Olivier Pouliquen, Thierry Hoc, Julien Réthoré (Directeur de Recherches au GeM), Konstantinos Danas (en 2017) ont fait partie des lauréats. 

Cette année la médaille récompense 21 chercheurs (chercheuses) dont je retiens 2 noms :

Benedetta G. Franzelli effectue ses recherches au Laboratoire d'énergétique moléculaire et macroscopique, combustion (EM2C) de Centrale-Supéléc. Prix Léopold Escande de l'INPT pour la meilleure thèse (2012). "Impact of the chemical description on Direct Numerical Simulations and
Large Eddy Simulations of turbulent combustion in industrial aero-engines".  Elle est spécialiste des problèmes de combustion et de turbulence.

Vladislav A. Yastrebov effectue ses recherches au Centre des matériaux (CDM) de Mines ParisTech. Prix Paul Caseau et prix du CSMA en 2012 pour la meilleure thèse "Computational contact mechanics: geometry, detection and numerical techniques". Il est spécialiste des problèmes de contact et de frottement.

 

Posté par SCING_SIM à 09:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 février 2018

Décès de Richard H. MacNeal

Le Dr Richard (Dick) H. MacNeal est décédé le 29 janvier 2018 à l’âge de 94 ans. 

Repères biographiques :

1924 : Naissance à Warsaw (Indiana)

1927 : Sa famille s’installe à Philadelphie.

1943 : Bachelor of Arts de l’Université Harvard "Harvard was the best, and I wanted to get away from home"

1946 : Il épouse Carolyn qui travaille à l'observatoire du Mont Wilson le 30 mai. Ils auront 3 enfants : Robert (1950), Bruce (1952), et Paul (1957)

1947 : Master of Sciences

1949 : Ph.D. ("The solution of partial differential equations by means of electrical networks") en ingénierie électrique de CalTech "The approach at Caltech was more precise, more engineering-oriented", Assistant Professeur jusqu’en 1955

1955 : Ingénieur chez Lockheed

1956 : Computer Engineering Associates à Pasadena

1963 : Création de MSC le 1er février avec Robert G. Schwendler (qu'il a rencontré en 1960 chez General Dynamics) , Arlyn Winemiller, Brad Millikan. Développement de SADSAM (Structural Analysis by Digital Simulation of Analog Methods) puis de GPSA (General Purpose Structural Analysis)

1966 : Appel d’offres de la NASA

1968 : Il visite les bureaux de Sud-Aviation à Paris. L'entreprise possédait le plus gros calculateur analogique du monde et avait travaillé sur le fuselage et les ailes du Concorde.

1969 : 1e version de NASTRAN (NASA STRuctural ANalysis). Introduction de DMAP (Direct Matrix Abstraction Program) pour faire ce qui n'est pas prévu

1971 : MSC devient propriétaire de MSC.NASTRAN

1979 : Décès de Robert Schwendler le 2 janvier

1985 : Il devient membre influent et donateur de la Idyllwild Arts Foundation  pour l'éducation artistique

1994 : Acquisition de PDA pour 56 M$ : MSC.Patran

1997 : Il quitte MSC (31 janvier) et devient consultant

2006 : Décès de Carolyn le 8 juin à Pasadena.

2018 : Décès le 29 janvier

Honneurs :

1956 : Membre de l’AIAA

1985 : Fellow de l’AIAA

1988 : First Biennial Chautauqua Award

1996 : Election à l’Académie Nationale de l’Ingénierie (NAE)

1996 : Elmer A. Sperry Award (avec Thomas G. Butler : le père de NASTRAN)

1998 : Alumni Distinguished Service Award (Caltech)

1999 : USACM Computation Structural Mechanics Award 

Publications :

Plus de 80 papiers et des livres

1953 : An asymmetrical finite difference network (Quarterly of Applied Mathematic, Vol X1.3, pp. 295-310

  • L'un des premiers papiers

1971 : A hybrid method of component mode synthesis (Computers and Structures, Vol 1.4, pp. 581-601)

  • Base de projection : modes d'attache et modes normaux à interfaces libres
  • Base de projection : modes contraints et modes normaux à interfaces fixes. Coupling of Substructures for Dynamic Analysis, Roy R. Craig Jr, Mervyn Cyril Charles Bampton ; AIAA Journal, (1968), Vol. 6, N° 7, pp. 1313-1319
  • Dynamic analysis of structural systems using component modes, Hurty, Walter C, AIAA Journal, Vol. 3, N° 4, (1965) pp. 678-685

1978 : A simple quadrilateral shell element - QUAD4 (Computers and Structures, Vol 8.2, pp. 175-183)

1985 : A Proposed Standard set of Problems to Test Finite Element Accuracy (Finite elements in analysis and design, Vol 1.1, pp. 3-20) - avec Robert L. Harder

  • Patch test for plates
  • Patch test for solid
  • Torsion on straight cantilever beam
  • Curved beam
  • Twisted beam
  • Rectangular plate
  • Scordelis-Lo roof [Computer analysis of cylindrical shellsScordelis A.C., Lo K.S.; J. Amer. Concr. Inst 61, pp. 539-561 (1969)]
  • Thick-walled cylinder

1986 : The reliability of finite element tools (Finite elements in analysis and design, Vol 2.3, pp. 249-257)

  • A méditer : although technology has done much to improve the reliability of finite element analysis and can be expected to do more in the future, finite element analysis will never be 100% reliable as long as there is technological change

1998 : Perspective on finite elements for shell analysis (Finite elements in analysis and design, Vol 30.3, pp.175-186)

  • Introduction du 1er élément de flexion en 1961 (Analysis of Plate Bending by the Finite Element Method, A. Adini, R. W. Clough, Report to Natl. Sci. Foundation)
  • Introduction des éléments de Mindlin en 1969 (Curved Finite Elements in the Analysis of Solid, Shell, and Plate StructuresSohrabuddin Ahmad, Ph.D. Thesis, University of Wales, Swansea)
  • Introduction des p-éléments coques d'ordre élevé (Two Higher-Order Shell Finite Elements with Stabilization Matrix, J. J. Rhiu, R. M. Russell, Sung W. Lee, J. AIM, 28, pp 1517 -24, 1990)

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

1994 : Finite Elements: Their Design and Performance (Marcel Dekker), avec une note de lecture par le professeur Philippe Trompette

1988 : The MacNeal-Schwendler Corp.: The First Twenty Years (White & Associates),

1962 : Electric Circuit Analogies for Elastic Structures (Wiley).

 

 

 

 

Posté par SCING_SIM à 10:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,