Il a coordonné un cours IPSI sur les matériaux à mémoire de forme et il a été le 3e lauréat du Prix des Sciences de l'Ingénieur décerné par l'Académie des sciences. On se souviendra de cet expert en mémoire. Il a dirigé plus d'une centaine de thèses : certains sont devenus d'éminents chercheurs.

Il a aussi à son actif quelques brevets avec la société CIMULEC

9 février 1946 : Naissance à Vaudreching de Marcel Joseph

Etudes à l'INSA Lyon (créé en 1957), ingénieur en 1968.

1971 : Thèse de Docteur-Ingénieur de l'Université de Metz "Détermination des contraintes de contact dans une poutre soumise à la flexion par une charge hertzienne"; sous la direction de Raymond Baro

1978 : Thèse d'état "Contribution à l'étude du comportement plastique et des textures de déformation des polycristaux métalliques" sous la direction d'André Zaoui à l'Université de Paris-Nord. Il y reprend le modèle de Eshelby-(Ekkehart) Kröner (1961), mais au lieu de supposer le comportement du Milieu Homogène Equivalent (MHE) purement élastique, Berveiller et Zaoui supposent que le MHE a un comportement élastoplastique isotrope.

Professeur à Parix XIII

1981 : Participation à la création du GRECO "Grandes déformations et endommagement" (Groupement de REcherches COordonnées) qui conduira à MECAMAT en 1987

Professeur à Metz

1983 : Fondation du Laboratoire de Physique et de Mécanique des Matériaux (LPMM), qui en fusionnant avec le LETAM en 2010 a donné naissance au Laboratoire d’Etude des Microstructures et de Mécanique des Matériaux (LEM3)

1986 : Fondation de l’Institut Supérieur de Génie Mécanique et Productique, structure fédérative entre l’Université de Metz et l’ENIM qui a permis le développement sur Metz d’un pôle fort centré autour du génie mécanique et du génie industriel.

1992 : Organisateur du 4e colloque MECAMAT à Amneville-les-Metz. Il prendra ses quartiers d'hiver à Aussois en 1995.

1994 : Partenariat avec USINOR puis accord cadre entre ARCELOR, l’Université de Metz, l’ENIM et le CNRS.

1995 : Organisation du Séminaire international MECAMAT 1995 à La Bresse (Mécanique et mécanismes de la plasticité de transformation).

1998 : Membre de la Commission des titres d'ingénieurs

1999 : Organisation à Metz en 1999 de la conférence de la Gesellschaft für Angewandte Mathematik und Mechanik (GAMM), qui a rassemblée 800 participants.

2001 : Déformation par Transformation Martensitique - Applications aux alliages à mémoire de forme et aux aciers TRIP (TRansformation Induced Plasticity) - Cours IPSI (avec Elisabeth Gautier, Christian Lexcellent & Etienne Patoor)

2002 : Conseiller scientifique à l’ambassade de France à Berlin jusqu'en 2005

2007 : Création d'un Collège Doctoral Franco-Allemand en Mécanique des Matériaux dans le cadre de l’Université Franco-Allemande. Il a organisé deux écoles thématiques Franco-allemande avec l’Université de Karlsruhe en 2007 et 2009. Responsable du programme Carnot au département Partenariats et Compétitivités de l’ANR de 2007 à 2009.

2010 : Professeur Emérite

1er janvier 2019 : Décès à Ars Laquenexy

2019 : Obsèques le 5 janvier en l'église Saint-Rémi de Vaudreching (57)

Publications

Parmi les centaines de publications

Ouvrages

Distinctions

  • 1999 : Médaille Réaumur de la Société Française de Métallurgie et des Matériaux. Commandeur dans l’Ordre des Palmes Académiques. Lauréat du Prix des Sciences de l'Ingénieur par l'Académie des sciences "pour ses travaux sur la mise en forme des matériaux, son apport à la clarification de la compréhension de base des phénomènes régissant l'écoulement plastique"
  • 2012 : Chevalier de l'Ordre National du Mérite. Membre de l'Académie Nationale de Metz

Hommages

Au cours de sa carrière il a produit une empreinte profonde au niveau scientifique dans le domaine de la mécanique des matériaux (modèle auto-cohérent, modélisation micromécanique de la plasticité et de la transformation martensitique) tout en étant un acteur infatigable concernant le développement des relations franco-allemandes et de la recherche partenariale. (Etienne Patoor)

A ses compétences scientifiques venaient s'ajouter une grande douceur de caractère et une grande jovialité. (Dominique Leguillon)

je le pensais indestructible.... (Pierre Suquet)

Il laisse le souvenir d’un professeur, collègue et ami inestimable.

De par sa fructueuse carrière, il a laissé une empreinte scientifique profonde.

 

Nos pensées vont à son épouse Yvonne, à ses 3 enfants Michel, Philippe, Marc (chercheur à EDF - PhD 2005), à ses 8 petits-enfants ainsi qu'à toute sa famille