Nous apprenons le décès du Professeur Olivier Débordes (LMA, Ecole Centrale de Marseille) le 25 octobre 2017 à l'àge de 73 ans. Il est né en 1944.

Il a étudié puis enseigné à Poitiers entre 1967 et 1973 puis à Marseille entre 1973 et 1977 puis à l'ENSM devenue Centrale Nantes (en 1991) entre 1978 et 1983 avant de revenir à Marseille pour participer au projet de création de l'IMT où il localise l'équipe Modèles Numériques, jusqu'en 2007 quand il a pris sa retraite et est devenu un Professeur Emérite écouté, clairvoyant et bienveillant.

Il fut l'un des fondateurs du GRECO ( Groupement de Recherches Coordonnées) "Grandes Déformations et Endommagement" en 1980 et de Mecamat en 1987.

Il a co-présidé le comité d'organisation du CFM 2009.

Communications - Publications

  • Simulation de l'utilisation d'une classe de processeurs vectoriels en calcul des structures (avec Marc Daniel) qui reflète une de ses constantes préoccupations : " traiter des problèmes industriels complexes sur des ordinateurs puissants avec des méthodes performantes et des architectures logicielles adaptées" - Troisième Colloque Tendances actuelles en calcul des structures, Nov 1985, Bastia, France
  • Et 48 autres communications ici de 1971 à 2012 dont sa thèse de 3e cycle (à partir de 1984, on dit thèse) soutenue en 1971 : "Applications de la programmation convexe au calcul des coques de révolution rigides plastiques parfaites" et sa thèse d'état (à partir de 1984, on dit HDR) soutenue en 1977: "Contribution à la théorie et au calcul de l'élastoplasticité parfaite"
  • 1992 : Modélisation par éléments finis de la polymérisation de structures composites. Applications industrielles, (avec Frédéric Golay) dont nous avions publié une petite synthèse

Hommages

Depuis 2007 tout en jouissant de sa retraite, Olivier a continué avec la même passion et un peu plus de disponibilité sa contribution au développement de la mécanique numérique en tant que professeur émérite toujours entre Centrale Marseille et le LMA.

Olivier était un Professeur d’Université unanimement respecté par son engagement, sa loyauté et sa droiture. Il a toujours eu une très grande exigence vis-à-vis aussi bien de lui-même que des autres, mais toujours avec une grande bienveillance. Clairvoyant dans ses jugements, il avait la capacité de dire « non », et quand il disait « oui » il tenait fermement ses engagements. La communauté scientifique est fière et reconnaissante du travail accompli par Olivier.

  • AFM

Olivier laisse le souvenir de sa puissance de travail, de sa passion pour la recherche, de l'acuité de ses analyses scientifiques, de son enthousiasme et de son attention et profond respect à ses collègues, ses élèves et doctorants.