Les Pôles ont été créés en 2005. Depuis cette date, le FUI permet aux entreprises, centres de recherches de déposer des projets de développement 2 fois par an. Certains sont aidés par les pouvoirs publics et les régions. Beaucoup de ces projets contiennent du numérique, quelques uns de la simulation numérique pour l'industrie. Certains pôles en font même une spécialité.

Des pistes d'amélioration proposées l'an dernier par la Cour des Comptes et réitérées par le CESE cette semaine. Ici un autre rapport d'évaluation menée sur la période 2006-2012

Le résultat du FUI24 a été proclamé (seulement 38 projets soutenus contre 70 à plus de 100 pour les précédents FUI) : l'occasion de se poser la question de la réussite des pôles. Il y a plusieurs manière d'observer cette réussite : projets déposés, projets soutenus, aides obtenues, budget total, résultats en termes d'innovation ou d'emplois créés.

Pour commencer, voici un bilan qui concerne certains pôles (plus orientés industrie manufacturière) prenant en compte le nombre de projets aidés soutenus par les poles (quelle que soit la position du pole). Un autre classement pourrait ne tenir compte que des pôles soutenant les projets en première position (à l'origine pour les 3 premiers appels, les projets n'étaient soutenus que par un seul pôle).

Depuis le FUI18 jusqu'au FUI24 (soit sur plus de 3 ans) - depuis le FUI16 (presque 5 ans) - depuis le FUI14 - depuis le FUI11 - depuis le FUI7 et enfin depuis le début

Depuis

FUI18

FUI16

FUI14

FUI11

FUI7

FUI1

Rang partiel

Aerospace Valley :

44 projets  

57

66

84

106

167 

ASTECH :

27 projets  

30

34

41

61

70 

EMC2 :

16 projets

20

29

33

41

51

I-TRANS :

10 projets  

14

19

22

43

55 

Mov’eo :

13 projets  

22

30

40

56

85 

Plastipolis :

23 projets  

25

38

49

60

70 

SAFE Cluster :

36 projets  

44

55

75

89

99 

3

Systematic :

69 projets  

88

106

130

167

221 

Viameca :

34 projets  

38

43

47

57

65